.
Présentation Équipe dirigeante

Tout comme l'avenir, ce n'est pas tout à la fois, mais 
grain par grain qu'on goûte le passé.   
Marcel Proust

 90 ans déjà !


    De la fusion, en 1923, des deux clubs de Montmorillon, l'aigle qui date de 1919 et l'étoile sportive créée en 1920 (notre photo), est née l'Union Étoile Sportive Montmorillonnaise.

   A l'époque, on se remet lentement du traumatisme causé par la 1ère guerre mondiale. Aussi, on sait la nécessité d'avoir une armée forte pour préparer l'avenir. C'est sans doute pour cette raison que l'article 1 des statuts de l'UESM précise que : "L'association dite Union Étoile Sportive Montmorillonnaise a pour objet la pratique de l'éducation physique, le tir et les sports.... suivant le programme de la préparation militaire"


Debout : Giraud, Adjudant Vénien, Rouil, Colle, Thévenet, Vivet, Barnaud,  De Font-Réaux (président), Vignaud (vice président)
1er plan : Petipied, Guinon, Rouil, Couturier


    Au fil des années, la préparation militaire disparaît. La natation, le cyclisme, le tennis, l'athlétisme et le tir reprennent leur autonomie. Le football devient l'unique activité du club. En 1928, un terrain est loué en vue de servir de terrain de sports, il est situé en face le cimetière Saint Martial et il deviendra, quelques décennies plus tard, le stade de la route d'Haims... puis en 1990, le stade Jean Ranger.


Saison 1928 -1929 - Coupe de Touraine



Debout : Mr Klein, A. Thomas, M. Couradeau, R. Benaize, G. Bergeron, J. Boutin, A. Buchet, Poinet, J Père.
A genou : R. Petitpied, R. Griffon, E. Babu.
Assis : (enfant : Pierre Pagenaud), R. Moreau, M. Martin, P. Barnaud.

 

    Pendant les premières années de la seconde guerre mondiale, l'UESM sera mise en sommeil, comme beaucoup de clubs à l'époque. 

    En 1950, l'UESM est champion de la ligue de 1ère division et accède à la promotion d'honneur. En 1954, sous la présidence de M. Rossignol, elle passe en division d'honneur jusqu'en 1957.

    Dans les années 60, l'essor de l'entreprise locale de fabrication de meubles de cuisine et l'arrivée de Jean Ranger, son PDG, à la présidence du club fait naître de nouvelles ambitions. Pendant quatre années, il va recruter quatre professionnels qu'il va employer dans son entreprise. De 66 à 68, Jean Guillot, Giovanni Pellegrini et Philippe Lemenan viennent renforcer l'UESM.

   En 1969, l'équipe accède pour la première fois de son histoire au Championnat de France Amateur (C.F.A.).  C'est également cette année là que Denis Devaux arrive à Montmorillon.
 



Debout : G. Aymon, J. Robichon, D. Morillon, P. Lemenan, R. Guillot, P Murua, J. Morlat
Au premier rang : D. Mocteau, C. Lachaume, J. Guillot, Kutman, G. Pelligrini, JC Fillon
 

    Les débuts en C.F.A. sont plutôt difficiles. L'absence d'une 4ème division nationale accentue sans doute la différence de niveau entre la division d'honneur et le C.F.A. L'UESM rencontre de grosses cylindrées (Brest, Quimper, Saint-Brieuc, Caen...) qui lui posent d'énormes problèmes. Le départ de Lemenan et de Pellegrini, en 1975, n'améliore pas une situation déjà bien délicate.

    C'est à ce moment que Denis Devaux succède à Jean Guillot comme entraîneur. On recrute alors un gardien de but de grande classe : Guy Delhumeau qui termine alors une carrière professionnelle passée au PSG, à Boulogne et à Nice. Puis l'arrivée du Tulliste Alain Queyrel et de quelques joueurs régionaux permet à Denis Devaux d'obtenir des résultats allant crescendo : 5° en 1976, 4° en 1977, 2° en 1978 et 1° le 5 mai 1979.

    L'UESM passait en 2ème division nationale ! Montmorillon était alors une des plus petites villes à accéder à ce niveau de compétition et Montmorillon allait vivre, au travers de son club de football alors pris en charge par Mohamed Lekkak, deux années exceptionnelles. Deux années de rêve, où le stade de la route d'Haims a enregistré jusqu'à 4000 spectateurs par soirée. Deux années sublimes ou l'UESM a rencontré des clubs prestigieux comme Angers, Le Havre, Paris, Rennes...

    En 1981, c'est la descente logique en CF3. Denis Devaux retrouve le temps d'une année les rênes de l'équipe fanion avant que Jean Claude Giuntini ne lui succède pendant 4 ans. En 1986, l'UESM se retrouvent en 4° division. Robert Salaun prend l'équipe en main pendant 2 années. En 1988, le club redescend en division d'honneur avant de remonter en CF4 en 1990.

   En proie à des difficultés financières, et grâce à quelques hommes qui portent le sens de l'abnégation presque au delà du raisonnable, par amour aussi sans doute, le club Montmorillonnais va connaître quelques moments difficiles au début des années 90. Des mesures draconiennes, qu'un retour à une gestion saine impose, brident les ambitions. Retrouvant lentement mais sûrement sa sérénité au prix de quelques sacrifices parfois douloureux, et s'appuyant de plus en plus sur de jeunes joueurs formés au club, l'UESM redresse la tête.

   Lorsque Fabrice Tessier, joueur talentueux formé sur les rives de la Gartempe, succède à Yves Maupoux au poste d'entraîneur de l'équipe fanion, en 1995, nous sommes encore au creux de la période délicate. Pourtant, Tessier va s'arc-bouter sur des valeurs mères qui font l'esprit de l'UESM. Une nouvelle descente en Promotion d'Honneur marque la fin des années-galère. Dès lors, les rênes sont reprises en mains par des hommes sages qui vont s'attacher à restructurer le club. Une équipe dirigeante soudée et crédible, des ambitions retrouvées, et l'arrivée de nouveaux partenaires relance l'UESM. Accédant en Division d'Honneur Régionale en 1998, Fabrice Tessier tutoie régulièrement l'accession au niveau supérieur. Il faudra une étincelle et un retour pour qu'il y parvienne. L'étincelle se produit avec l'entrée dans le nouveau siècle. Le 20 janvier 2001 l'UESM dispute les 32èmes de finale de la Coupe de France. S'en suivra le retour de Jérôme Billac, l'enfant du pays nous revient de Paris et de Toulouse. Il porte avec lui un enthousiasme et un talent qui suffisent à transcender un groupe avide de victoires qui décroche sans coup férir la montée en DH en 2002 puis, dans la foulée celle en CFA2, en 2003.

   Onze années après l'avoir quitté, l'UESM va ainsi retrouvé le niveau national. Mais les temps ont bien changé et désormais, pour tenir sa place de manière durable en CFA2, il ne suffit d'aligner courage et abnégation. Le volet financier occupe une place bien trop prépondérante pour un niveau qui tient pourtant encore à s'affubler du titre d' "Amateur". Le budget de l'UESM, que les dirigeants ont décidé coûte que coûte de maintenir cette fois à l'équilibre, ne lui permettra pas de rester plus de deux saisons à ce niveau. Fabrice Tessier va raccrocher les crampons et céder par la même occasion sa place d'entraîneur à Jean Claude Barrault qui aura pour délicate mission de gérer au mieux le retour au niveau Ligue.
Trois ans plus tard, avec un effectif exsangue mais valeureux, sans avoir pu profiter d’un recrutement de plus en plus difficile à réaliser pour Montmorillon, Jean-Claude Barrault a atteint son objectif. Le maintien assuré, après 5 années passées parmi les Macarons, il laissera les rênes à son tour à son adjoint Alberto Abreu.

  Avant  le terme d’une saison 2008-2009 difficile, Alberto Abreu cèdera sa place à David Perrin. L’UESM descendra en Division d’Honneur Régionale et fera appel à Jean-Pierre Bernard pour relever le challenge d’un retour au plus niveau régional de l’UESM, club qu’il connait bien pour y avoir exercé la fonction de manager général aux côtés de Fabrice Tessier quelques années auparavant. Pari engagé, pari tenu. Après un début hésitant les Macarons vont passer en tête dès la 6ème journée. Grâce à un parcours exceptionnel en phase aller, ils vont rester leader jusqu’à la fin du championnat. La victoire contre Tulle lors de la dernière journée, grâce aux 4 buts inscrits par l’inusable Jérôme Billac, propulse l’UESM en Division d’Honneur.

  Le devoir accompli Jean-Pierre Bernard cède sa place à Bruno Daudin et lui offre le privilège d’inaugurer le tout nouveau stade Jean Ranger, entièrement reconstruit. Las, les excellentes conditions de jeu qu’offrent la pelouse et les installations flambant neuves, ne semblent pas suffire aux Macarons de la génération 2010-2011. Ils n’y connaitront que 2 victoires et sauveront de justesse leur place en Division d’Honneur. Bruno Daudin ne restera qu’une saison à l’UESM. Stéphane BILLOUIN, joueur expérimenté et Montmorillonnais depuis plusieurs années se lancera alors dans la grande aventure, celle de devenir entraineur de l’UESM. Malgré une phase de préparation prometteuse, les résultats ne seront pas au rendez-vous. Fin novembre, sans la moindre victoire au compteur, les dés semblent jetés. Avec courage et ténacité, Stéphane Billouin se verra confier la mission de préparer l'avenir de l'UESM en laissant plus largement la place aux jeunes formés par le club. Le retour en DHR ne sera pas une petite mort. L'UESM conserve ses structures, maintient le cap d'une gestion raisonnée et prudente et accorde plus que jamais une importance à la formation des jeunes. Mais les résultats ne suivent pas. Alberto Abreu reviendra aux affaires à la trêve des confiseurs en décembre 2012 alors que l'équipe première ne parvient pas a trouvé le rythme dans le championnat de DHR malgré un parcours honorable en Coupe de France (éliminé 1-0 au 7ème tour par Limoges). Redynamisés par le changement de patron, les Macarons finiront le championnat à une modeste 6ème place. Alberto Abreu sera rejoint par Jérôme Billac, qui va (presque) raccrocher les crampons pour jouer ce nouveau rôle d'adjoint après s'être essayé en coach de l'équipe réserve. En bouclant le championnat 2013-2014 à 3ème place après un début de saison catastrophique et une seconde phase presque parfaite, les Montmorillonnais nourriront quelques regrets bien justifiés.      

  Voir aussi : La carte d'identité de footballeur de monsieur Marcel Joubert (1922) 

  Voir aussi : Le miracle de Montmorillon (1968) 

  Voir aussi : L'incroyable aventure (1979-1980) 

  Voir aussi :
Stoïques malgré la boue et la défaite (31 octobre 1979)

  Voir aussi : Les présidents de l'UESM de 1920 à nos jours 

  Voir aussi : Petites histoires
 (Match de vétérans en 1948  -  Une histoire de chaussures en 1950)

  Voir aussi : Hommage à Jacques Lavergne
(décédé le 19 décembre 2004)

 Palmarès au fil des ans... en résumé




Faucher R, Caillat G, Gauthier M, Machette A, Blondel M, Rochon M, Pailler L, Bonion R
(Le chien) Guerraud P, (Bertrand L), Richard M, Massonneau H, Charré J, Beurguet A

.

1936 : Champion de ligue du Centre (notre photo ci-dessus)
1950 : Champion de ligue de 1ère Division Promotion d'Honneur
1954 : Champion de ligue de Promotion d'Honneur Division d'Honneur
1968-69 : Champion Honneur de ligue du Centre Ouest Championnat de France Amateurs
1978-79 : Champion Groupe Centre Ouest 3ème Division Nationale  2ème Division  
1981-82 : Équipe B championne du Centre Ouest  4ème Division
1989-90 : Champion Groupe Centre Ouest Honneur  4ème Division
1993-94 : Division d'Honneur Régionale
(suite à sa création)
1997-98 : Champion Promotion d'Honneur Division d'Honneur Régionale
2001-02 : Champion Division d'Honneur Régionale Division d'Honneur
2002-03 : Champion Division d'Honneur Ligue du Centre-Ouest CFA 2
2009-10 : Champion Division d'Honneur Régionale Division d'Honneur
2014-15 : Champion Division d'Honneur Régionale Division d'Honneur


  Voir aussi : Cinq décennies à l'UESM (de 1963 à 2012)

.
 Palmarès en Coupe 
1936 : Vainqueur coupe du Centre
1968-69 : Vainqueur coupe du Centre Ouest

 
 En Coupe de France : 5 fois en 32èmes de finale

8 février 1976 : A Châteauroux  Auxerre (D2) - UESM (D3) : 3 - 0
9 février 1980 :
A La Roche sur Yon  Quimper (D2) - UESM (D2) : 5 - 1
17 février 1983 :
A Vannes  Lorient (DH) - UESM (D3) : 3 - 0
28 janvier 1984 :
A Châtellerault  Tours (D2) - UESM (D3) : 2 - 1
20 janvier 2001
: A Montmorillon  UESM (DHR) - Sens (DH) : 1 - 2        
                                                                                                                                   Comprendre

 Ils ont joué à l'U.E.S.M. (ex professionnels)

Jean GUILLOT

Sélectionné France B, ex RC de France, Rouen, Nantes, Grenoble
Entraîneur de 1966 à 1975 

Giovanni PELLEGRINI

Sélectionné France B, Ex Rennes

Philippe LEMENAN

Ex Reims

Denis DEVAUX

Ex Strasbourg - Entraîneur de 1975 à 1979 et en 81-82

Guy DELHUMEAU

Ex gardien de but de l'équipe de France amateur, ex Nice et PSG
Bertrand MARCHAND Ex Rennes
René DELPIERRE Ex Boulogne
Mohamed LEKKAK Ex Lyon - Entraîneur de 1979 à 1981                        Interview en 1979
Jean Claude GIUNTINI Ex Marseille, Bologne et Chaumont. Entraîneur de 1982 à 1986
Eugénius WIENCIERZ Ex Zaglébié Sosnowiec (Pologne), ex Angers et Amiens. Entraîneur de 1988 à 1993. Entraîneur actuel des 18 ans.
Alberto ABREU    Ex Cuiseaux-Louhans                                                      Sa carrière
Bruno MANTECON Ex La Roche sur Yon (D2)
Yves MAUPOUX Ex Tours (D2)
Jérôme BILLAC    Ex Toulouse FC (D1), Ex Racing Club de Paris (National)     Interview
Ernest AKOUASSAGA International Gabonais - Ex SCO Angers, AC Le Havre, FC Nantes

Dernière mise à jour : 31-05-2015 20:48


   
© UESM - 2000-2006