Retour

 Vendredi 31 mars 2017
Un derby du feu de diable remporté par les Macarons   (2 - 1) (0 - 1)
Stade Jean Ranger, pelouse irrégulière, averses en début de reonctre, 620 spectateurs
Arbitre : M Bodin G assisté de Mme Barbotin M et M Dousselain M  - Délégué:  M Roulon

Avertissements pour l'UESM : Brimaud A, Savatier J                                Exclusion : Brégeat  85'               
Avertissements pour Chauvigny : Jover, Roumégieas, Ouotou, 


Buts pour l'UESM : Maillet 64' - Divahé 82''
But pour Chauvigny : Ouottou 27’


UESM :
Caillaud J, Paillet A, Davail A (cap) Savatier J, Maillet A, Brégeat Q, Brilaud A, Lassilaaa B, Faidiaga H, Teco J, Divahé J, Remplaçants: Ndinga L, Mahomet Isop MH, Savatier G) - Entraineur : Tahoune Y. 

Chauvigny : Rivière Y, Bourdeau E, Jover J, Ouottou Lolo PD, Roumégieras M, Poey H, Bazile S, Ausanneau M (cap), Philippe V, Lerbet A, Bailly G  (Remplaçants : Farde M, Ibourg H, Diallo MS) - Entraineur : Laubertie D.       
 
  

  

   Les Montmorillonnais poursuivent leur bonne série. Vendredi soir, face à Chauvigny, menés contre le cours du jeu suite à un but inscrit par Ouottou sur coup-franc, les hommes de Yassine Tahoune sont revenus au score après l’heure de jeu en égalisant par une superbe frappe rectiligne des 25 mètres d’Antoine Maillet à la grande joie non dissimulée du tout nouveau Kop macaron reconstitué. Dans les dix dernières minutes, Joachim Divahé, parti du rond central échappe à la défense visiteuse et s’en va marquer le but victorieux d’une frappe croisée hors de portée de Rivière. Comme l’an passé, il donne la victoire aux Macarons. A cinq minutes de la fin, Quentin Brégeat est injustement sanctionné d’un carton rouge sur une faute qu’il n’a pas commise sur Basile touché à la cheville droite. Réduits à 10, les Macarons tendront ce score jusqu'au coup de sifflet final.

   C’est sous une pluie battante que débute cette partie. Devant plus de 600 spectateurs qui cherchent un abri dans la tribune pleine comme un oeuf, Chauvigny lance les hostilités avec cette tête décroisée de Roumégieras qui passe au dessus des buts de Julien Caillaud (3’). Les Montmorillonnais régissent rapidement. Jordan Teco vient percuter La défense chauvinoise. L’attaquant macaron réussit ses deux premiers dribbles mais est repris par Jover sur le dernier crochet (5’). Les Montmorillonnais restent haut dans le camp chauvinois. La combinaison sur un coup franc aux vingt mètres déséquilibre la défense adverse mais pas Rivière. Alexis Brimaud auteur d’un gros début de rencontre glisse ce ballon côté gauche du mur. Joachim Divahé perd son duel face au portier chauvinois (7’). Les joueurs à la tunique jaune et rouge commentent des fautes pour stopper des Macarons bien en jambes. Le nouveau coup-franc de Brimaud enroulé par dessus le mur donne au capitaine Davail l’occasion d’ouvrir le score. Il manque un cheveu pour que l’ancien chauvinois ne batte son ancien partenaire Rivière (10’). La pluie se calme, les Macarons redoublent d’effort pour marquer. Antoine Maillet tout en puissance expédie un boulet de canon qui ne trouve pas le cadre (15’). Sur leur seconde montée vers le but de Caillaud, les hommes de David Laubertie vont marquer. Une faute sur Lebret leur donne l'occasion de tirer un coup franc proche du poin de corner. Ouottou s’élève le plus haut pour venir de la tête battre Caillaud peu sollicité depuis le début de la partie (27’). Dans le dernier quart d’heure de jeu avant la pause, les Macarons tenteront de revenir au score. Ils domineront mais buteront sur une équipe visiteuse bien organisée en défense qui cassera quelque le rythme de cette rencontre. Jordan Teco est insaisissable, Jover commet la faute qui procure un nouveau coup de pied arrêté à ses couleurs. La frappe au ras du sol n’est pas suffisante pour inquiéter Rivière (32’). Et l’occasion la plus franche de revenir au score est a venir. Hassimi Fadiaga  mystifie deux défenseurs avec ses dribbles le long de la ligne  de but. Il distille un ballon ras de la pelouse devant la cage de Rivière. Mais ne il ne trouvera pas de partenaire pour pousser ce ballon dans les filets adverses. La tribune frissonne, le kop rugit (37’). La dernière opportunité de cette mi-temps sera montmorillonnaise. Le coup franc de l’artilleur Brimaud sera repris de la tête par Hassimi Fadiaga. Rivière bien sur ses appuis n’est pas surpris (44’). Aurélien Paillet est poussé fortement de l’aire de jeu par un adversaire et se blesse. Max Hans Mohamed Isop le remplace.

   En seconde période, les Montmorillonnais poursuivent leur domination et réclament une faute de main dans la surface. En vain (54’). Mal replacés, les Montmorillonnais ont failli payé le prix fort de cette déconcentration car sur l’action suivante Philippe est parti en contre et place une frappe juste au dessus des buts d’un Caillaud quelque peu abandonné par sa défense (55’). Montmorillon est toujours à la recherche de cette égalisation. Le public est prêt à s’enflammer. Bohrane Lassilaa porte son ballon ver le but adverse ; sa frappe est contrée. Ce ballon revient sur Quentin Brégeat qui lui aussi tente sa chance de loin. La défense chauvinoise contre ce ballon. Rivière sur les talons s’en sort pour cette fois. Sur le flanc droit Hassimi Fagiaga adresse un long centre par dessus la défense. Divahé arme sa reprise au second poteau. La frappe est contrée par un défenseur. Le ballon mal repoussé est idéalement donné à Antoine Maillet qui, des 25 mètres, allume une mine qui va terminer tout droit dans les buts après avoir traverser la défense et laissé Rivière impuissant (64’). Le jeune "Mamaille", issu de l’école de foot, écrit son histoire de Macaron en marquant son premier but en division d’honneur. Le Kop mntmorillonnais explose. Les Macarons ont fait le plus dur en revenant au score. Ils enchainent avec cette tête de Jordan Teco que Rivière vient capter (66’). Guillaume Savatier signe son retour avec un centre lifté mais la superbe reprise de Joachim Divahé finit petit filet extérieur (72’). Dans ce dernier quart d’heure, les Macarons croient encore en la victoire. Et Ils ont raison, Joachim Divahé à hauteur de la ligne médiane profite d’un mauvais placement de la défense chauvoinoise pour s’échapper avec deux défenseurs aux trousses. Il emmène son ballon, entre juste dans la surface pour croiser une frappe qui ira se loger cette fois dans le petit filet intérieur des buts de Rivière. Le kop, la tribune sont cette fois en transe. Quel bonheur, d’entendre, de voir, de vivre de tels moments dans un stade Jean Ranger retrouvé. Les Macarons conserveront leur victoire qu’ils sont allés chercher. Le seul point négatif de cette soirée sera l'exclusion d’un Quentin Brégeat qui sera puni d’un carton rouge alors qu’il n’était dans le contact avec le chauvinois Bazile, bien touché à la cheville. Les Montmorillonnais joueront 10 minutes à 10 avant que le coup de sifflet final ne les libère et leur donne l'occasion de fêter leur victoire avec tout le stade.  

   Avec cette série en cours de 4 rencontres sans défaite (3 victoires, 1 nul ), les Macarons réalisent une belle remontada et restent complètement dans la course au maintien. Samedi prochain, ils se déplaceront sur la pelouse synthétique de Saint Jean d’Angely et ce sera encore une rencontre essentielle pour conforter le maintien. Pour leur prochain match à Jean Ranger, une semaine plus tard, les hommes de Yassine Tahoune joueront (enfin) sera un huitième de finale de la Coupe du Centre-Ouest contre Royan-Vaux, titulaire de DHR, le samedi 15 avril.  

          

Dernière mise à jour : 02-04-2017 11:55


   
© UESM - 2000-2014
 Audité par