Retour

   Au terme d’un match où il avait concédé le partage des points au Bourg-sous-la-Roche, Montmorillon terminait, le 5 mai 1979, premier du groupe Centre-Ouest de troisième division, et obtenait ainsi le droit d’évoluer la saison suivante en deuxième division nationale, un passeport que les responsables locaux, par peur de le voir trop vite périmé, hésitaient à accepter. L’anxiété les avait incités à un mini référendum auprès du public, afin que ce dernier établisse si la montée était ou non une bonne chose et quelle affluence le club pouvait espérer. Une façon d’agir peu courante, les spectateurs étant pour une fois considérés autrement que pour leur aspect purement financier. Montmorillon, par sa manière de concevoir les rapports humains, resserrait les liens avec ses supporters, et en incitait d’autres à le soutenir pour son anti-conformisme.

   Les difficultés restaient cependant grandes. D’une part, les possibilités d’accueil du stade demeuraient limitées ; d’autre part, l’effectif de la montée perdait deux de ses fortes personnalités avec la retraite anticipée de Devaux et Delhumeau, alors que la moyenne d’âge des autres était pour le moins avancée. L’aménagement de quelques gradins palliait provisoirement le manque de structures. Delpierre, un libéro venu de Boulogne-sur-Mer, Gatefait et Meunier, « enfants » de Poitiers, et Poinot, à la recherche d’un club, constituaient les renforts, avec Lekkak, un nouvel entraîneur, inconnu pour la majorité des spectateurs qui allaient bien vite apprendre à le connaître. Il restait à attendre les trois coups du 11 août. Ce soir-là, Rennes serait un hôte prestigieux, et il alimenterait les conversations... et la caisse du club, grâce à l’ « opération supporters » lancée dans le canton.

   Le sourire des dirigeants masquait mal néanmoins leur appréhension. Leur « on verra bien » cachait la peur de l’échec et la conscience d’une accession vers l’inconnu.
 

 Chapitre après chapitre, découvrez l'incroyable aventure vécue par les macarons cette saison là.
   mercredi 18 juillet 1979 Entretien avec Kiki Lekkak, entraîneur de Montmorillon.
   samedi 11 août 1979 Le jour de l'ouverture : Montmorillon - Rennes
   samedi 18 août 1979 La première frustration : Quimper - Montmorillon
   samedi 25 août 1979 Une maigre récompense : Montmorillon - Lucé
   samedi 1er septembre 1979 Ce qui est pris est pris : Blois - Montmorillon
   samedi 8 septembre 1979 Une histoire de penalties... : Montmorillon - Noeux les Mines
   samedi 15 septembre 1979 Bansaye, le kamikaze : Le Havre - Montmorillon
   samedi 22 septembre 1979 La première de Patrick : Montmorillon - Châteauroux
   samedi 29 septembre 1979 Un drôle de sport : Limoges - Montmorillon
   samedi 6 octobre 1979 "On a ga-gné"  : Montmorillon - Besançon
   samedi 13 octobre 1979 Les trois dernières minutes : Guingamp - Montmorillon
   samedi 20 octobre 1979 Le minimum vital  : Montmorillon - Dunkerque
   samedi 27 octobre 1979 La coupe est pleine : Orléans - Montmorillon
   mercredi 31 octobre 1979 La leçon de réalisme  : Montmorillon - Tours                             Bonus
   dimanche 4 novembre 1979 La réussite en moins : Rouen - Montmorillon
   samedi 10 novembre 1979 Du fond du court  : Montmorillon - Angoulême
   vendredi 16 novembre 1979 La jeunesse triomphante : Montmorillon - Reims
   samedi 24 novembre 1979 Ici Londres ! : Chaumont - Montmorillon
   samedi 1er décembre 1979 Peu importe la manière : Montmorillon - Quimper
   samedi 8 décembre 1979 Le jour se lève : Lucé - Montmorillon
   samedi 22 décembre 1979 Le plus beau cadeau : Montmorillon - Blois
   samedi 19 janvier 1980 La mine défaite : Noeux les Mines - Montmorillon
   samedi 26 janvier 1980 Une réponse de Normand : Montmorillon - Le Havre
   samedi 2 février 1980 Incroyable... Mais vrai ! : Châteauroux - Montmorillon
   samedi 16 février 1980 Opération maintien : Montmorillon - Limoges
   samedi 23 février 1980 Il faut partir à point : Besançon - Montmorillon
   samedi 1er mars 1980 Où tout se complique : Montmorillon - Guingamp
   samedi 22 mars 1980 Les deux amis : Dunkerque - Montmorillon
   samedi 29 mars 1980 Mission accomplie : Montmorillon - Orléans
   samedi 5 avril 1980 Un coup de froid : Tours - Montmorillon
   samedi 19 avril 1980 Le bonheur retrouvé : Montmorillon - Rouen
   samedi 26 avril 1980 Une classe d'écart : Angoulême - Montmorillon
   samedi 3 mai 1980 Une brèche dans la muraille : Reims - Montmorillon
   samedi 17 mai 1980 Une journée de dupes : Montmorillon - Chaumont
   samedi 21 mai 1980 Le rêve brisé : Rennes - Montmorillon
   lundi 8 juin 1980 Épilogue                                                                  Tous les scores


   "Montmorillon. L'incroyable aventure" est le titre de l'ouvrage écrit et publié à compte d'auteur en 1980 par Eric Cachart alors journaliste sportif dans un quotidien régional. Eric Cachart, passionnément, avait suivi l'UESM ces années là. Par cet ouvrage -- son premier livre -- il avait voulu fixer des moments exceptionnels pour la postérité. Il nous a donné l'autorisation d'en publier tout ou partie. Qu'il en soit ici infiniment remercié et qu'il sache qu'il y aura toujours dans les travées du stade de la route d'Haims une petite place pour lui.

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001